Objets connectés : mais d’où viennent-ils ?

Vous êtes ici

19oct2018
objets connectés

Les objets connectés font aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. Cependant, autour d’eux plane une zone de flou : d’où viennent-ils, à quoi servent-ils, comment les utilise-t-on ? Et pourtant, ils ont révolutionné leur secteur et sont devenus des objets à fort potentiel économique pour leur créateur. Ils ont, par ailleurs, amorcé un virage technologique que nous ne pouvons pas nier : smart watch, intelligence artificielle, etc.

Objets connectés, définition

Il est difficile de donner une définition simple et admise par tous sur ce qu’est un objet connecté. Mais, techniquement, il s’agit d’un objet que l’on relie à une connexion internet et qui possède une adresse IP. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on parle aussi d’Internet Of Things (internet des objets). Ce sont donc des objets qui utilisent des réseaux internet comme la wi-fi, la 4G ou le bluetooth pour diffuser des informations, ou tout simplement pour fonctionner.

propre protocole de communication et peuvent ainsi communiquer directement entre eux, ou bien avec nous. C’est par exemple le cas du célèbre Google Home, ou du thermostat Qivivo.

Origine des objets connectés

Attention, coup de vieux assuré : c’est en 1999 que l’expression objets connectés sera prononcée pour la première fois ! A l’origine : Kevin Ashton fera par la même occasion naître le concept entier aux Etats-Unis. Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) y dédiera un laboratoire pour les créations d’objets connectés, en utilisation l’identification par radiofréquence et les réseaux de capteurs sans fil.

Quelques années plus tard en France, en 2003, Rafi Haladjian nous fera connaître le premier objet connecté avec la lampe DAL. Et c’est deux années plus tard qu’il crééra le lapin connecté en wi-fi Nabaztag, qui permettait de lire des mails à voix haute et d’émettre des signaux visuels tout comme de la musique.

objets connectés

Aujourd’hui, quelle place pour les objets connectés ?

C’est depuis plus d’une dizaine d’années maintenant que les objets connectés connaissent une véritable révolution. Et c’est notamment en 2007, avec les smartphones et le premier iPhone que les objets connectés vont se démocratiser et entamer leur expansion. En effet, la dématérialisation et l’utilisation d’objets connectés à internet étaient alors une nouvelle façon de communiquer et un terreau fertile pour les entreprises. Et les innovations ne manquent pas, allant de la domotique, comme évoqué précédemment, à l’utilisation de nano-robots dans le domaine de le médecine.

Les entreprises sont de plus en plus attentives aux nouveaux produits mis sur le marché des particuliers, et des professionnels. Ils deviennent de véritables atouts marketing pour mettre une marque à l’honneur ou montrer son implication dans le monde de demain. Les objets connectés bouleversent nos habitudes de vie et sont aujourd’hui pris entre adulation et remise en question de l’éthique et de la vie privée, à cause de l’utilisation des données utilisateurs qu’ils font.

Objets connectés et données personnelles

Les données personnelles, ou les datas, se sont l’ensemble des informations recueillies par les objets connectés. En effet, il peut arriver que vous ayez à renseigner vos informations d’ordre privé comme votre identité, votre adresse mail, mais aussi vos goûts musicaux, vos coordonnées bancaires ou encore des indications médicales. Et toutes ces informations, qui constituent aujourd’hui votre identité numérique, sont conservées, enregistrées et transmises à l’entreprise fondatrice.

Ces données sont un sujet sensible car souvent contestées. La vie privée est un cheval de bataille depuis plusieurs années, et nombreux sont ceux qui veulent faire coïncider évolution technologique et éthique. Cependant, il semble difficile d’apporter une solution, car si certains critiquent cette intrusion dans la vie privée, d’autre la considère comme nécessaire. Alors que faire et comment allier la praticité qu’apportent les objets connectés au respect de la vie privée, la question demeure.

Formez-vous aux métiers de l'informatique